FacebookTwitterPartager cet article

Passer des vacances vertes avec ikinat.comAujourd’hui, le tourisme est un levier de croissance économique mondial fort.

980 millions de personnes voyagent de par le monde et génèrent 693 milliards d’euros de recettes.

Sur l’ensemble des emplois, le tourisme représente 8 % des emplois directs et indirects (y compris les emplois liés au transport).

Mais c’est aussi 1,3 milliards de tonnes de gaz à effet de serre émis par an, soit 5 % du total des émissions…

 

Cette situation, selon les scénarios de prospective actuels, ne va pas s’améliorer, compte tenu du fait que du plus en plus de monde se déplace (que ce soit pour affaires ou pour loisirs) dans son propre pays ou à l’étranger, pour de courts ou des grands séjours. On va plus loin, pour des séjours plus courts. Ceci notamment grâce ou à cause du développement du low-cost, qui a démocratisé le transport aérien au premier chef.

Corolaire direct de ces évolutions, le transport aérien s’ intensifie.

Une tonne de kérosène génère plus de 3 tonnes de CO2. A titre d’exemple, un aller/retour Paris-New-York génère ainsi 2 tonnes de G.E.S. Malgré les efforts consentis par l’industrie aérienne pour améliorer son efficacité énergétique, la recherche d’alternatives de fuels décarbonés, l’amélioration des infrastructures, il va sans doute falloir trouver d’autres façons de voyager à moyen terme.

Ceci dit, le transport n’est pas le seul challenge environnemental auquel est confrontée l’industrie touristique.

Les impacts sont forts également par rapport à la consommation d’eau et à son retraitement. Cette question touche de plus en plus les pays accueillants les touristes. Et que dire également de paysages défigurés, de fonds maritimes abîmés, etc.

Etrange paradoxe du tourisme qui crée des emplois difficilement délocalisables, apporte des revenus aux pays hôtes, mais en même temps génère des dommages collatéraux importants et porte sa part de responsabilité dans le changement climatique !

Si le classique tourisme de masse « à la plage et au soleil » connaît une croissance stable, on assiste au décollage du tourisme vert.

Plusieurs enquêtes montrent que les touristes prennent de plus en plus en compte les considérations environnementales et sociales dans leurs choix et leurs envies de vacances.

Ainsi en France, selon le dernier baromètre Raffour Interactive de novembre 2011, 7 % des Français  partis en vacances ont déclaré avoir pris en compte en priorité la dimension environnementale dans le choix de leurs vacances  (la question « Le réchauffement climatique de la planète vous incite-t-il -ou non- à organiser vos séjours loisirs ou vos vacances de façon à limiter les émissions de gaz à effet de serre). 18 % disent qu’ils l’ont fait mais que ce n’était pas leur priorité. 23 % disent ne pas l’avoir fait mais qu’ils en ont conscience et qu’ils pourraient le faire à l’avenir. On rétorquera qu’une (courte) majorité n’en a rien à faire. Mais il est intéressant de relever que si ce ne sont pas les plus riches qui se sentent concernés, des vacanciers ayant un niveau d’études élevé, plus jeunes que la moyenne des vacanciers, plus urbains (sans doute plus touchés et concernés par la pollution) ont quant à eux une sensibilité plus forte.

Le tourisme vert passe par un moindre impact des transports sur la production des gaz à effet de serre. On veut donc bien faire des efforts et choisir des modes de transport moins polluants (17 %). Cela a bien sûr des limites, car on imagine mal prendre un TGV pour aller découvrir l’Asie ! Par rapport à ce point, 7 % des vacanciers se déclarent prêts à pratiquer la compensation carbone.

Fait intéressant, toujours mentionné dans l’étude citée,11 % des vacanciers français sont prêts à ne réserver que des logements qui respectent des engagements de développement durable. Les hôtels, campings, gîtes ou chambres d’hôtes engagés dans cette démarche présentent des gages de qualité aux yeux de vacanciers qui veulent être des touristes responsables.

 

Le tourisme vert va également contribuer à la mutation vers une économie verte

Faire de l’éco-tourisme c’est donc contribuer directement à l’économie verte, qui comprend de nombreux secteurs, dont celui du tourisme.

En effet, la construction ou la rénovation des bâtiments accueillants des touristes font travailler de nombreux professionnels, de plus en plus qualifiés pour maîtriser les nouvelles technologies thermiques (solaire, photovoltaïque, …), le traitement des eaux usagées, la construction de maison à énergie passive et prochainement positive.

Autre secteur en pleine expansion du fait de notre consommation : le traitement et la valorisation des déchets.

L’agriculture aussi trouve intérêt à s’appuyer sur le tourisme, pour nous alimenter sainement et dans le respect de l’environnement.

Autrement dit, c’est bon pour le climat et pour l’économie.

 

Tous ces changements d’état d’esprit vont nous aider à maîtriser, autant que possible notre climat. Mais le tourisme vert  n’est pas qu’un challenge lié à la production de CO2 et à la maîtrise des dépenses énergétiques !

Parce qu’il n’y a pas que la plage en Tunisie, ou au Maroc, entre autres exemples, on s’intéresse aussi de plus en plus à l’histoire des pays, au patrimoine, à la culture, aux savoir-faire.

Le tourisme vert est un aussi un tourisme responsable et solidaire pour aujourd’hui et pour les générations de demain.

Il est possible de passer d’un tourisme aux conséquences plus ou moins négatives selon les destinations et les formules, à un tourisme positif.

 

Pour en témoigner, les propriétaires présents sur IKINAT.com via leurs annonces de locations de vacances écologiques et vertes sont tous dans cette démarche de gestion de l’énergie, de l’eau, du développement local. Et ils ne sont pas à l’autre bout du monde… !

 

Crédit photographique : © Atlantis – Fotolia.com

Ces articles peuvent également vous intéresser !

11 juin 2012 Locations de vacances écolos, Tourisme vert et éco-tourisme

Réponses

One Response

  1. ecovacances

    juin 11, 2012

    Andalousie : location vacances pour tous, en harmonie avec la nature et de façon écologique

    Vacances écologiques : locations vacances Andalousie, Espagne
    Location de vacances pour tous et tout budget en Andalousie intérieure.

    L’écocampement nomade vous propose des vacances 100% autonome dans le sud de l’Espagne en Andalousie.

    A moins d’1h de l’aéroport de Grenade et Malaga. A 1h30 de Séville et Cordoue, 30 min d’Antequera, ce qui en fait un lieu de séjour central pour visiter les classiques de l’Andalousie mais nous pourrons aussi vous proposez des insolites.

    Nous avons voulu réunir dans cet éco lieu le maximum d’alternatives économiques et écologiques pour démontrer aux touristes responsables et toute personne ouverte qu’il est possible de vivre en eautarcie :

    Lire notre témoignage + toutes infos concernant la gestion de l’eau et toilettes sèches :

    http://www.eautarcie.org

    Nous avons ainsi de panneaux solaires photovoltaïques et une éolienne pour la production d’électricité, une citerne d’eau de pluie d’une capacité de 40000 litres, épuration des eaux grises par les plantes, eaux grises 100% recyclée, nous buvons l’ eau de pluie filtrée potable selon les normes espagnoles,nous avons un cuiseur solaire qui vous permettera de cuisiner avec le soleil(gaz disponible également), uniquement des toilettes sèches.(c’est 30% d’une facture d’eau en moins).

    Comme nous ne voulions pas garder le secret de l’autonomie en eau et électricité pour nous tout seul, nous vous accueillons soit en yourte mongole de 5 personnes (nous en avons 2), soit en gîte 2-4 personnes ou 4-8personnes soit en chambre d’hôte (2 personnes) soit pour les plus petits budgets la possibilité de planter une tente entre les oliviers et amandiers.

    Curieux, vous voulez en savoir plus :

    Regardez notre page web avec plein de liens sur les thèmes abordés mais aussi pleins de photos du campement, des suggestions d’itinéraires insolites en Andalousie. Les familles avec enfants sont les bienvenues, les enfants adorent ce lieu insolite.

    http://ecogite-insolite-andalousie.over-blog.com/

    Un accueil personnalisé par des belges parlant français, espagnol, anglais et Néerlandais pour des hôtes ouvert d’esprit et responsables.

    Pour nous contacter :

    ecocampementnomade@gmail.com
    tel : 00 34 689889221
    http://www.youtube.com/watch?v=zjHe93KArw0&feature=youtu.be http://youtu.be/zjHe93KArw0

    http://www.youtube.com/watch?v=Ly9CfE4QND0