FacebookTwitterPartager cet article

Les déperditions caloriques du papillon Grand Paris Seine Ouest

La communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO pour les initiés !) à fait survoler les communes de Boulogne Billancourt, Chaville, Vanves, Issy-les-moulineaux, Meudon, Sèvres et Ville d’Avray par un avion équipé d’une caméra à infrarouge pour mesurer les déperditions en calories des toits de ces communes.

La carte de ce joli territoire en forme de papillon est visible ici.

On peut ainsi ainsi connaître la qualité d’isolation de son toit grâce à une échelle de couleur allant du bleu au rouge.

Face à de telles cartes, on prend encore plus conscience de notre gaspillage énergétique.

Force est de constater que les toits sont malheureusement mal isolés globalement, surtout dans les zones pavillonnaires.

Ces déperditions sont dues soit à une mauvaise isolation de son toit soit à un chauffage excessif.

Dans le premier cas, il faut procéder à une rénovation relativement onéreuse (y aura-t-il beaucoup de candidats ??) et dans le second on peut tout simplement baisser le thermostat et ajouter un pull ! Les solutions sont moins évidentes en habitat collectif. Convaincre en AG, faire voter un budget, procéder aux travaux, tout cela est long et requiert des acteurs motivés et engagés.

Encore faut-il en prendre conscience et y mettre de la bonne volonté pour agir ! On ne peut plus accepter ce gaspillage d’énergie et d’argent. Mais combien de temps, si cela même pouvait être possible, avant d’avoir un parc de maisons passives, ou basse consommation supérieur à celui d’un habitat construit à des époques où l’on n’avait pas ces préoccupations ? Utopie, utopie …

Ces articles peuvent également vous intéresser !

12 février 2011 Coup de chapeau

Les commentaires sont clos.